Météo du Mardi 24 au Vendredi 27 Novembre 2020 douceur

L’anticyclone VALENTIN prendrait la place de son homologue UDO sur l’Europe du Sud et centrale.
Par conséquent, l’Est et le Sud de la France seraient encore sous la dorsale : le phénomène d’inversion se poursuivrait.
En altitude, les températures seraient souvent situées au dessus des 5°C voire 10°C.

Crédits animation www.meteociel.fr

Quant aux plaines, et dans les vallées, avec les nuages bas, rares seraient les secteurs au-dessus des 10°C.

Mercredi 25 et Jeudi 26 Novembre 2020 verraient la bascule du flux au secteur Sud-Ouest garantissant un redoux généralisé ; une perturbation tenterait de traverser le pays : bloquée par les hautes pressions, elle se contenterait de donner quelques ondées sur la Bretagne.

Autrement, le soleil s’imposerait surtout sur le pourtour méditerranéen : cependant, quelques entrées maritimes seraient d’actualité sur le Gard et sur l’Hérault.

A partir de Vendredi 27 Novembre 2020, un changement potentiel radical se ferait ; il serait le prélude à une éventuelle offensive de l’hiver début Décembre ; ça correspondrait à l’entrée dans l’hiver météorologique.

Météo du 27 Novembre au 1 Décembre 2020

Le flux océanique d’Ouest pourrait s’intensifier en cette fin Novembre : cette situation favoriserait les dépressions assez creuses.

Or, les coefficients de marée atteindraient les 80 : avec la surcote, en pratique, on pourrait se retrouver à 100 voire plus localement.

De plus, cette configuration générerait une houle lointaine ; elle proviendrait de Terre Neuve (Canada) ; avec une période de 15 secondes voire plus, cette situation donnerait une puissance aux vagues 2 à 4 fois supérieures.

Autrement, en plaine la douceur serait d’actualité via les températures minimales.

Sur les massifs, la limite pluie-neige située vers les 1300 mètres ; les Vosges verraient alors un plâtrage assez conséquent.

Météo du Lundi 23 Novembre 2020

Avec le déploiement de la dorsale de l’anticyclone UDO, les gelées feraient un retour remarqué pour cette journée de Lundi.

Ce serait surtout le cas du Sud-Ouest au Nord-Est de la France avec des températures potentiellement situées entre -2 et -3°C vers 07h du matin.

En journée, sous l’effet de l’ensoleillement, les températures grimperaient : cependant, elles se situeraient à peine dans les normales de la moyenne de la période 1981-2010.

Pour autant, l’air doux resterait en embuscade avec la dépression d’Islande : cette situation serait tout à fait classique à cette période de l’année.

Grandes marées des 14 et 15 Novembre 2020 Pornichet Saint Nazaire

Le weekend a été marqué par des marées de coefficient 109 avec une surcote de 20 à 30 cm entre Saint Nazaire et la Baule.

Cette situation a permis de nombreuses photos et vidéos.

Vidéo du Samedi 14 Novembre 2020 à Pornichet sur https://www.youtube.com/watch?v=jdH-l10UmKs

Vidéo du Dimanche 15 Novembre 2020 à Saint Marc sur mer via https://www.youtube.com/watch?v=UQDkUXE1oxE

Vidéo du Dimanche 15 Novembre 2020 à Pornichet sur https://www.youtube.com/watch?v=n9s20b7yo_0

Vigilance grandes marées Dimanche 15 Novembre 2020

Avec le passage d’une dépression en entrée de Manche puis sur le Nord de l’Angleterre, un coup de mer ne serait pas à exclure Dimanche soir voire encore Lundi matin.
Le principal souci proviendrait des coefficients de marée qui culmineraient à 109 en valeur théorique.

En pratique, avec une surcote située entre 20 cm sur le Sud Bretagne et 40 cm vers le Mont Saint Michel, nous pourrions avoir une marée de 115.

Sans compter les vagues pouvant atteindre les 7 mètres sur Ouessant, entre 2 et 5 mètres ailleurs.

Cependant, la houle pourrait survenir au moment des pleines mers avec une période dépassant par moment les 13 secondes donnant aux vagues une puissance 2 à 3 fois supérieures !

Par conséquent, grandes prudences si vous avez la possibilité d’aller voir les vagues.

Samedi 14 Novembre 2020 houle grandes marées

Les dépressions domineraient toujours l’Europe de l’Ouest.

avec les grandes marées débutant le Vendredi 13, la chance fait qu’elles ne seront à coup sur pas confinées.

Vu la situation actuelle et à venir, elles seraient houleuses !

En effet, un premier train de houle débarquerait le Vendredi pour sévir jusqu’au Samedi matin par coefficient 100 : la période des vagues atteindrait voire dépasserait les 15 secondes ; quant à la hauteur, elle se situerait entre 1,5 mètres dans la baie du Mont Saint Michel et 4 mètres sur le Finistère.

Sur le Sud Bretagne, entre 3,5 mètres à la Torche et sur les Landes, et 1,5 mètre entre la baie de la Baule et l’Ile de Ré.

Météo du Vendredi 13 au Mardi 17 Novembre 2020 Grandes marées

Durant cette période, les coefficients de marées culmineront en valeur théorique à 109 les Dimanche 15 et Lundi 16 Novembre 2020.

Les conditions seraient particulièrement dépressionnaire sur l’Océan Atlantique avec un ou plusieurs trains de houle pouvant y être générés.

Il faudrait être prudent alors sur les côtes françaises le cas échéant.

Météo du Mardi 10 Novembre 2020

Le temps devrait être marqué par l’anticyclone RAMESH rendant les armes sur la France, le Portugal et l’Espagne pour aller dominer l’Europe centrale et la Russie.

ça laisserait alors le champ libre au système dépressionnaire d’Islande d’agiter un peu plus l’Océan Atlantique pour générer une houle longue dans les jours qui suivent sur nos côtes françaises.

Météo du Vendredi 6 Novembre 2020 – Anticyclone RAMESH

L’anticyclone prénommé PIT (ou RAMESH) se décalerait vers la Scandinavie.

Ce décalage provoquerait la bascule du flux au Sud-Est de la Bretagne jusqu’au pourtour méditerranéen : le redoux serait alors perceptible et pourrait s’amplifier durant le week-end.

Pour autant, la dépression générant ce redoux comprendrait également de l’air instable laissant penser à une potentielle dégradation orageuse sur les Cévennes puis sur le Grand Ouest avant une généralisation possible par la suite.

Météo du Mercredi 11 Novembre 2020

Depuis quelques jours, les modélisations tendraient vers le maintien des hautes pressions des Açores jusqu’à la Scandinavie.

Pour autant, le système dépressionnaire d’Islande serait encore actif laissant présager un flux de Sud-Ouest sur la France

Concrètement, la douceur serait d’actualité avec probabilité beaucoup d’humidité sur un grand quart Nord-Ouest voire concernant d’autres régions.