Prévisions saisonnières pour la France et le reste de l'Europe

 



Previsions meteo 1 mois

JUILLET 2016

1ère quinzaine

Du 1er jusque vers le 15, les statistiques sur les 30 dernières années sont malheureusement sans appel : après un mois de Juin doux voire chaud, la période de la fête nationale est souvent plus humide et plus fraiche.

Ce pourrait être potentiellement le cas en cette année 2016 avec un affaissement de l'anticyclone Scandinave ce qui permettrait aux basses pressions d'envahir un peu plus les îles britanniques.

Les perturbations associées atteindraient alors l'Est de la France y faisant chuter les températures.

Plus à l'Ouest, l'air frais serait alors plus intense encore dans ce courant maritime qu'on retrouve plutôt en saison hivernale...

Cependant, en allant vers le Sud-Est, un semblant d'été serait rendu possible grâce au vent d'Ouest chassant les nuages.
La fete nationale 2016 pourrait donc être une nouvelle fois humide et fraiche.

2ème quinzaine

Du 16 jusque vers le 18pas de changement normalement : toujours un ressenti frais et humide notamment au Nord de la Loire.

Du 19 jusque vers le 31, le flux d'électrons diminuerait tout comme le champ magnétique terrestre.

Cette configuration favoriserait le retour des hautes pressions sur la France et des températures de nouveau de saison puis probablement très chaudes pour la saison.


Flux dominant

Sur le Nord du pays : Ouest.

Sur le Sud du pays : Ouest.


Bilan

Le coeur de l'été météo 2016 serait potentiellement très contrasté entre les deux premières décades très automnales et une dernière plus conforme à ce que nous devrions avoir en cette saison.
Un flux d'Ouest devrait se mettre en place sur le pays avec de fréquentes précipitations au Nord de la Loire ainsi que sur l'Aquitaine, plus de soleil autour de la Mer Méditerranée.
D'où un ensoleillement global assez faible (-10%), une température moyenne à peine normale (-0,15°C) et un léger excédent d'eau (+20%)
.



AOUT 2016

Prévisions météo 2 mois

1ère quinzaine

Du 1er jusque vers le 5, on prendrait les mêmes et on recommencerait : l'anticyclone des Açores déploierait toujours sa dorsale jusqu'à la France, l'Italie, la Suisse et l'Allemagne.
L'air chaud et l'ensoleillement excellent prendrait alors de l'ampleur sur l'hexagone faisant de cette première semaine probablement une des plus agréables de ce mois ce qui permettrait à la plupart d'entre nous de profiter des congés annuels en toute quiétude.
Du 6 jusque vers le 15, les paramètres solaires seraient assez incertains : cette situation aboutirait à la genèse de quelques gouttes froides : l'instabilité serait souvent de mise dans une masse d'air tendant à devenir assez fraiche pour la saison.
Dans ces conditions, les orages se déclencheraient souvent sur les reliefs et plutot en fin de journée.

En plaine, le risque serait encore plus aléatoire : évidemment, seuls les modèles à court terme (quelques jours voire plusieurs heures avant) nous en diraient davantage à ce sujet.

2ème quinzaine

Du 16 jusque vers le 27, une baisse de l'irradiance favoriserait un réhaussement de la pression atmosphérique ce  qui tendrait à raréfier les gouttes froides.
L'anticyclone assécherait alors plus facilement la masse d'air ; avec le fort ensoleillement, les températures grimperaient.
Du 28 jusque vers le 31, l'irradiance remonterait tout comme le champ magnétique terrestre.
Les hautes pressions pourraient alors voler en éclat permettant à un courant d'Ouest frais de s'imposer dans les tous derniers jours...


Flux dominant

Sur le Nord du pays :  Sud-Ouest.

Sur le Sud du pays : Sud-Ouest.


Bilan

La fin de l'été météorologique 2016 serait assez instable de part une pression moyenne se situant à nouveau vers les 1015 hPa.
Une généralisation de l'instabilité à toute la France pourrait se faire avec une accumulation d'eau très aléatoire (-25% ?) alors que l'anomalie de température serait relativement normale (+0,35°C) et l'ensoleillement très bon (+15%).

L'été 2016 devrait être globalement assez conforme à ce qui serait attendu à cette période de l'année tant au niveau des températures, des précipitations et de l'ensoleillement.


SEPTEMBRE 2016

Prévisions météo 3 mois

1ère quinzaine

Du 1er jusque vers le 15, l'activité solaire atteindrait des sommets ce qui aboutirait à la formation d'un système dépressionnaire dépressionnaire durable sur le Royaume Uni.

Les perturbations générées arroseraient alors copieusement le Nord de la France principalement avec un ressenti très frais pour la saison.

Plus au Sud, au plus proche des hautes pressions, le temps pourrait rester sec surtout sur le pourtour méditerranéen grâce au vent d'Ouest.

2ème quinzaine

Du 15 jusque vers le 21, faute d'alimentation en eau chaude, les perturbations perdraient en énergie.
L'ensoleillement serait alors meilleur sur le Nord et le Sud-Ouest de l'hexagone permettant à la température de redevenir chaude pour la saison.

Du 22 jusque vers le 30, tous les paramètres solaires atteindraient des sommets ; exit de nouveau l'anticyclone sur la France, et place à une circulation océanique d'Ouest encore plus active qu'en début de mois a priori : les perturbations atteindraient le Nord de la France arrosant copieusement les régions situées au Nord de la Loire principalement.
Au Sud, le temps pourrait rester sec en particulier sur les régions bordant la Mer Méditerranée.


Flux dominant

Sur le Nord du pays : Sud-Ouest.

Sur le Sud du pays : Sud-Ouest.


Bilan

Le début de l'automne météo devrait se faire dans une pression atmosphérique rendue basse de part le système dépressionnaire britannique.

Le temps pourrait se gater sérieusement avec de fréquentes précipitations et un air frais...

D'où des anomalies de températures légèrement négatives (-0,25°C), des accumulations d'eau excédentaires (+30%) et un ensoleillement global plutot proche des normales (-5%).



OCTOBRE 2016

Prévisions météo 4 mois

1ère quinzaine

Du 1er jusque vers le 8, l'éclairement grimperait encore à l'inverse du champ magnétique terrestre : nous aurions alors un potentiel courant d'Ouest à Sud-Ouest amenant des précipitations principalement au Nord-Ouest.

Plus au Sud et à l'Est, le soleil et la douceur devraient se maintenir.

Du 9 jusque vers le 15, l'activité solaire connaitrait une chute remarquable ; dans cette configuration, l'anticyclone, qui protégeait le Sud-Est de l'hexagone, déploierait sa dorsale jusque vers le reste du pays.

Le flux d'Ouest deviendrait alors anticyclonique aboutissant à une masse d'air assez douce pour la saison.

2ème quinzaine

Du 15 jusque vers le 31, les paramètres liés au soleil atteindraient finalement les sommets.

Un très fort courant d'Ouest à Sud-Ouest se mettrait en place (plus fort que celui de la première décade ?) : il engendrerait à la fois de l'instabilité sur la plupart des régions mais aussi et probablement les premières tempêtes automnales...

Les températures moyennes seraient très aléatoires durant cette période du fait du "jeu de masses d'air" pouvant être généré...


Flux dominant

Sur le Nord du pays : Ouest.

Sur le Sud du pays : Ouest.


Bilan

Le coeur de l'automne météo serait très agité avec de fréquentes pluies surtout au Nord de la Loire.

Avec un mois aussi constrasté, l'anomalie thermique pourrait être normale avec de très fortes disparités, les précipitations excédentaires (+40%) et l'ensoleillement faible (-20%).


Météo de 5 à 7 mois

Tendance pour la fin de l'automne 2016 (Novembre) et le début de l'hiver 2017 (Décembre et Janvier)

Tendance météo de 5 à 7 mois



NOVEMBRE 2016
Du 1er jusque vers le 10, une "longue" pause dans cette circulation océanique d'Ouest ?

Les paramètres liés au soleil tendraient à atteindre les bas fonds ce qui engendrerait une hausse de la pression atmosphérique sur l'Espagne, la France, l'Italie, la Suisse et l'Allemagne : un courant d'Ouest anticyclonique cette fois se mettrait en place ce qui ne voudrait pas forcément dire qu'il ferait un temps ensoleillé en particulier dans le Nord Loire plus propice au passage de perturbations atténuées.

En revanche, au Sud de la Loire, le temps serait plus sec et plus lumineux.

Du 11 jusque vers le 30, le flux d'électrons remonterait progressivement ce qui devrait faire revenir les basses pressions sur toute l'Europe de l'Ouest, les perturbations et fortes précipitations avec y compris sur le Sud-Est de la France a priori.

Dans l'ensemble
La fin de l'automne météorologique 2016 renfermerait un fort contraste entre la première décade (sèche) - les trois autres décades (humide).

En conséquences, les précipitations en accumulation pourraient se situer dans la normale tout comme les températures moyennes (anomalie 0,0°C) et l'ensoleillement (avec de fortes disparités).

L'automne 2016 devrait être très humide mais avec des températures moyennes globalement de saison ; en revanche, l'ensoleillement devrait en prendre un coup (-20% ?) !


DECEMBRE 2016
Du 1er jusque vers le 15, de nouveau les paramètres solaires atteindraient les bas fonds ce qui favoriserait une couverture anticyclonique sur l'ensemble du pays.

Si en été, l'anticyclone donne un temps chaud, en hiver, c'est l'inverse excepté probablement vers les Hauts de France concernés par un courant d'Ouest apportant de l'air doux.

Ailleurs, le phénomène d'inversion pourrait se manifester dans une pareille situation : grisaille en plaine jusque vers 1000 mètres, grand soleil au delà.

Du 16 jusque vers le 25, un Noel sous les intempéries ? Ce serait possible en marge d'une légère hausse du flux d'électrons : les perturbations en profiteraient alors pour revenir sur l'ensemble du pays, la douceur remarquable avec ; cette situation ramènerait un peu de neige sur les reliefs de quoi rassurer les stations de ski : pour autant, comme disent les anciens, le ski se pratique en moyenne une année sur 2 voire 3 pendant les vacances de Noel...

Du 26 jusque vers le 31, nous pourrions retrouver des conditions analogues à la première quinzaine : sécheresse, froid dans quelques vallées, douceur dans les stations de moyenne altitude.

Au final
Le début de l'hiver météo 2017 serait probablement bien plus calme excepté au Nord de la Loire influencé par les précipitations (excédents ?).

Cependant, au Sud, le temps serait bien plus sec mais pas forcément plus doux de part les inversions.

L'accumulation d'eau serait donc globalement déficitaire (-20%), les températures moyenne de saison (anomalie thermique 0,0°C) et l'ensoleillement excédentaire (+20%).


JANVIER 2017
L'activité solaire serait très faible.

L'anticyclone devrait concerner la totalité de la France...

Au final
Le coeur de l'hiver météo 2017 pourrait être un des plus calmes jamais enregistrés ; quasiment pas de précipitations (déficit -30%), des températures probablement plus froides que la moyenne exceptées sur le Nord-Ouest concerné par un flux plus maritime (anomalie globale 0,0°C ?), un ensoleillement excellent (+30%).






Copyright © Météolaflèche | Tous droits réservés -   Mentions légales et conditions d'utilisation du site -   Cyril DUPONT (pseudo CyrilD44 sur certains forums) -   Contact
"toute représentation ou reproduction,intégrale ou partielle,d'une ou plusieurs pages, cartes ou logos de ce site faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droit, est illicite" (article 122-5 du Code de la Propriété Intellectuelle) . Seules les copies ou reproductions strictement réservées à l'usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective sont autorisées .