Prévisions saisonnières pour la France et le reste de l'Europe

 



Previsions meteo 1 mois

OCTOBRE 2016

1ère quinzaine

Du 1er jusque vers le 8, les modèles de prévisions à très long terme, indices liés aux océans AO (Arctique) et NAO (Atlantique Nord) tendraient vers un système dépressionnaire britannique très actif.

En parallèle, l'anticyclone des Açores le serait tout autant et pourrait même remonter jusque vers le Sud-Ouest de la France.

Concrètement, nous pourrions avoir un courant d'Ouest à Sud-Ouest amenant des précipitations principalement sur le Nord-Ouest de la France dans une masse d'air assez douce.
Plus au Sud et à l'Est, le soleil et la douceur devraient se maintenir voire se renforcer localement.
Du 9 jusque vers le 15, l'activité solaire chuterait.
Dans cette configuration, l'anticyclone, situé sur le Sud et l'Est de l'hexagone, déploierait sa dorsale jusque vers le reste du pays.
Le flux d'Ouest deviendrait alors plus anticyclonique aboutissant à une masse d'air potentiellement assez douce pour la saison sur la plupart des régions : le seul bémol viendrait éventuellement des Hauts de France notamment du Nord Pas de Calais concerné par le passage de perturbations atténuées pouvant favoriser une très forte couverture nuageuse et limiter la hausse des températures en journée
.

2ème quinzaine

Du 15 jusque vers le 31, les paramètres liés au soleil atteindraient à nouveau les sommets.
Un nouveau courant d'Ouest à Sud-Ouest se mettrait en place (plus fort que celui de la première décade ?) : il engendrerait à la fois de l'instabilité sur la plupart des régions mais aussi et probablement les premières tempêtes automnales durant les vacances de la Toussaint...
La masse d'air pourrait rester douce de part la couverture nuageuse rendant les températures minimales très élevées...
De plus, si une telle configuration se produisait, il faudrait surveiller très attentivement le risque du submersion marine du 15 au 20 sur les côtes (Manche et Atlantique) où les coefficients de marée culmineraient jusqu'à 114 avec des hauteurs d'eau théoriques proche de celles de début Février dernier...

En pratique, les hauteurs d'eau seraient comparables à une 118 : évidemment, il faudrait confirmer cette tendance avec les modèles à très court terme, quelques jours avant.


Flux dominant

Sur le Nord du pays : Ouest à Sud-Ouest.

Sur le Sud du pays : Ouest à Sud-Ouest.


Bilan

Le coeur de l'automne météo serait probablement bien plus agité que le mois précédent prenant la forme de fréquentes pluies surtout sur le Nord-Ouest de l'hexagone.
Avec la douceur des minimales, l'anomalie thermique pourrait être légèrement supérieure à la normale (+0,5°C), les précipitations excédentaires (+30%) et l'ensoleillement contrasté entre le Nord (-10%) et le Sud (+5%)
.



NOVEMBRE 2016

Prévisions météo 2 mois

1ère quinzaine

Du 1er jusque vers le 9, l'irradiance serait en très nette baisse ce qui permettrait aux hautes de pression de revenir par le Sud-Ouest.
Un flux d'Ouest anticyclonique aurait alors lieu ce qui ne signifierait pas forcément dire qu'il ferait un temps ensoleillé en particulier dans le Nord Loire plus propice au passage de perturbations atténuées.
En revanche, au Sud de la Loire, le temps serait plus sec et lumineux.

Du 10 jusque vers le 15, pour ce pont du 11 Novembre, l'irradiance grimperait contrairement au champ magnétique terrestre : les basses pressions feraient leur retour sur toute l'Europe de l'Ouest, les perturbations et fortes précipitations avec y compris sur le Sud-Est de la France a priori.


2ème quinzaine

Du 16 jusque vers le 31, peu de changement normalement.

L'irradiance resterait très élevée ce qui pérénniserait les basses pressions sur toute l'Europe de l'Ouest.
L'accumulation d'eau pourrait commencer à devenir problématique au Nord de la Loire via le défilé en continu des perturbations...


Flux dominant

Sur le Nord du pays :  Ouest-Ouest-Sud.

Sur le Sud du pays : Ouest-Ouest-Sud.


Bilan

La fin de l'automne météorologique 2016 renfermerait un très fort contraste entre la première décade (sèche) et le reste du mois (humide).
Les précipitations pourraient se situer potentiellement très au dessus de la normale 1981-2010 (+40%).
La température moyenne pourrait être légèrement positive (anomalie +0,5°C) et l'ensoleillement faible (-20%) aussi bien au Nord qu'au Sud
.

Une des pires fins d'automnes de ces 10 dernières années ?
L'automne 2016 pourrait finalement être très humide avec des températures moyennes globalement douces.
En revanche, l'ensoleillement pourrait en prendre un coup (-10% ?) !


DECEMBRE 2016

Prévisions météo 3 mois

1ère quinzaine

Du 1er jusque vers le 6, les paramètres solaires atteindraient les bas fonds ce qui favoriserait un anticyclone sur l'ensemble du pays.
Dans cette configuration, en été, l'anticyclone donnerait un temps chaud et sec.

Or, au mois de Décembre, ce serait l'inverse excepté probablement vers les Hauts de France concernés par un courant d'Ouest apportant de l'air doux.
Ailleurs, le phénomène d'inversion pourrait se manifester dans une pareille situation : grisaille et froid en plaine jusque vers 1000 mètres, grand soleil au delà (température "douce" entre 1000 et 1500 mètres environ).


Du 7 jusque vers le 15, le flux d'électrons chuterait tandis que le champ magnétique terrestre augmenterait.
Dans ce cas, une bascule du flux au Nord-Ouest voire au Nord serait alors possible favorisant un abaissement de la limite pluie-neige jusqu'à basse altitude voire probablement vers les collines du Grand Est.
A surveiller tout de même les grandes marées des 14 et 15 Décembre par coefficient 104 à 106 : un coup de Noroit pourrait engendrer un risque de submersion marine non négligeable sur les côtes de la Manche.


2ème quinzaine

Du 16 jusque vers le 31, un Noel et un réveillon du Nouvel An sous les intempéries mais sous des températures radicalement différentes ?
Ce serait possible avec un flux de protons aléatoire et une hausse du champ magnétique terrestre : les perturbations en profiteraient alors pour s'imposer sur l'ensemble du pays.
Cette situation ramènerait dans tous les cas pas mal de neige sur les reliefs voire localement en plaine ce qui rassurerait les stations de ski : pour autant, comme diraient les anciens, le ski se pratique en moyenne une année sur 2 voire 3 pendant les vacances de Noel.
Côté masses d'air, nous privilégierions une relative douceur à Noel, et potentiellement un "blocage nordique" pour le réveillon du Nouvel an : à confirmer avec les modèles dits ensemblistes
.


Flux dominant

Sur le Nord du pays : Ouest à Nord-Ouest.

Sur le Sud du pays : Ouest à Nord-Ouest.


Bilan

Le début de l'hiver météo 2017 serait probablement plus "calme" que le mois précédent.
Hormis une première décade marquée par les inversions, le courant maritime serait présent : la nouveauté est qu'il serait accompagné d'un courant nordique ce qui amènerait des précipitations plus solides (grêle ? neige ?) au moins sur le Nord-Est de la France, Bénélux, Allemagne, Suisse.
L'accumulation d'eau serait donc globalement excédentaire (+20%), les températures moyennes relativement de saison (anomalie thermique +0,35°C) et l'ensoleillement proche de la normale (-5%)
.



JANVIER 2017

Prévisions météo 4 mois

1ère quinzaine

Du 1er jusque vers le 12, une baisse de l'éclairement se ferait tout comme le champ magnétique terrestre.
Une dorsale envahirait alors au moins le Sud du pays rejetant la plupart des perturbations sur le Royaume Uni : hormis le Nord de la Loire concerné par un courant océanique doux, le reste du pays serait marqué par le phénomène d'inversion ce qui serait dommageable pour les stations de ski de moyenne altitude (vers 1000 mètres, la température pourrait dépasser les 5°C).
En plaine et surtout dans les vallées, les nuages bas seraient localement nombreux empêchant la température de grimper.

Du 13 jusque vers le 15, l'éclairement resterait stable mais le champ magnétique terrestre augmenterait considérablement : la pression atmosphérique aurait alors tendance à diminuer sur une grande moitié Est.
Le flux pourrait être plus nordique et plus humide favorisant de nombreuses averses avec des précipitations la plupart du temps solides (grêle voire neige) excepté sur le pourtour méditerranéen concerné par le Mistral et la Tramontane.


2ème quinzaine

Du 15 jusque vers le 18, pas de changements a priori : toujours un temps froid et humide sur le Nord surtout vers le Grand Est, plus sec ailleurs surtout sur l'Aquitaine au plus proche de l'anticyclone.

Du 19 jusque vers le 21, à nouveau les hautes pressions reviendraient sur la plupart des régions avec leur lot de nuages bas...

Du 22 jusque vers le 31, l'éclairement grimperait de nouveau ce qui contribuerait à abaisser la pression atmosphérique sur l'hexagone : les perturbations reviendraient alors sur le pays, la douceur avec exceptée probablement sur le quart Sud-Est encore protégé des intempéries.


Flux dominant

Sur le Nord du pays : Ouest à Nord-Ouest.

Sur le Sud du pays : Ouest à Nord-Ouest.


Bilan

Le coeur de l'hiver météo 2017 pourrait être calme.
Il n'y aurait quasiment pas de précipitations surtout sur le Sud-Ouest (déficit -20%), des températures probablement plus froides que la moyenne exceptées sur le Nord-Ouest concerné par un flux plus maritime (anomalie globale -0,35°C), un ensoleillement très bon (+15%).


Météo de 5 à 7 mois

Tendance pour la fin de l'hiver 2017 (Février) et le printemps (Mars et Avril)

Tendance météo de 5 à 7 mois

FEVRIER 2017
Du 1er jusque vers le 12, l'activité solaire serait basse ce qui devrait à nouveau engendrer une pression atmosphérique moyenne supérieure à 1020 hPa sur l'ensemble de l'Europe de l'Ouest notamment l'hexagone.

Le temps pourrait alors être plus froid que la normale surtout le matin via les éclaircies nocturnes et le faible vent moyen (inférieur à 10 km/h).

Du 13 jusque vers le 28, une hausse du champ magnétique terrestre aboutirait à un flux de Nord-Ouest dépressionnaire.
Les averses seraient très présentes et souvent sous forme de neige sur le Nord-Est.
Les régions bordant la Mer Méditerranée seraient sous le soleil grâce à un Mistral frissonnant à cette période de l'année !


Dans l'ensemble
La fin de l'hiver météorologique 2016-2017 renfermerait une masse d'air probablement plus froide que ce que nous devrions avoir à cette période de l'année (anomalie thermique -0,5°C).
La récurrence des hautes pressions devrait réduire les quantités d'eau (déficit -20%) exceptée sur le quart Nord-Est au plus proche de la dépression.
Quant à l'ensoleillement, il pourrait être dans le positif (+10%) avec de fortes disparités dues aux nombreux nuages bas éventuellement présents.

L'hiver 2016-2017 s'annoncerait assez banal au niveau des températures (normal ?) ; les précipitations relativement proches de ce qu'on devrait attendre à cette période de l'année avec de fortes disparités entre le Nord-Est (excédent ?) et le Sud-Ouest (déficit ?) ; idem pour l'ensoleillement.


MARS 2017
Du 1er jusque vers le 10, l'activité solaire atteindrait des sommets.
Le système dépressionnaire du Royaume Uni serait si présent que l'anticyclone se contenterait de protéger le Sud de la France : le Nord serait touché par quelques perturbations rendues assez peu actives (localement 5 mm pour donner un ordre de grandeur) de part le renforcement des hautes pressions.
La masse d'air serait assez douce.

Du 11 jusque vers le 19, la dorsale aurait raison des éventuelles autres perturbations : l'ensoleillement serait alors bien meilleur au Nord de la Loire, les précipitations quasi inexistantes exceptées probablement sur la Côte d'Opale.
Au Sud, le temps printanier devrait favoriser les retours des balades sur la côte méditerranéenne.

Du 19 jusque vers le 31, l'activité solaire serait aléatoire ce qui se traduirait par une sorte de marais barométrique : à cette saison, la masse d'air serait relativement de saison.
Côté temps, à flux mou, développement intempestif de nuages à développement vertical pouvant donner de nombreuses averses sur les reliefs, assez peu en plaine.

En gros
Le début du printemps météo 2017 serait très calme a priori avec peu de précipitations (déficit de -30%) et un très bon ensoleillement (+20%).
Les températures devraient se situer dans les normales saisonnières de la période 1981-2010 (anomalie +0,15°C).


AVRIL 2017
L'activité solaire ne devrait pas beaucoup varier par rapport au mois précédent.
Pour autant, statistiquement, la dépression d'Islande tendrait à s'imposer un peu plus sur l'Europe de l'Ouest rejetant potentiellement l'anticyclone dans sa position...hivernale.


Au final

Le coeur du printemps météo 2017 pourrait ressembler à une fin d'hiver en terme de ressenti à cause des fortes précipitations au Nord de la Loire ainsi que sur le Sud-Ouest (excédent +30%).
Cependant, les températures sous abri seraient proches des normales (anomalie 0,0°C) et l'ensoleillement moribond (-20%).





Copyright © Météolaflèche | Tous droits réservés -   Mentions légales et conditions d'utilisation du site -   Cyril DUPONT (pseudo CyrilD44 sur certains forums) -   Contact
"toute représentation ou reproduction,intégrale ou partielle,d'une ou plusieurs pages, cartes ou logos de ce site faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droit, est illicite" (article 122-5 du Code de la Propriété Intellectuelle) . Seules les copies ou reproductions strictement réservées à l'usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective sont autorisées .