Prévisions saisonnières pour la France et le reste de l'Europe

 



Previsions meteo 1 mois

AVRIL 2017


1ère quinzaine
Du 1er jusque vers le 4, les indices liés aux océans AO (Arctique) et NAO (Atlantique Nord) ainsi que les modèles de prévisions à très long terme tendraient vers la présence des hautes pressions sur l'Ouest de la France.
En parallèle, une dépression tenterait de s'imposer sur l'Europe centrale.
Entre les deux, la France, l'Espagne et la Suisse et l'Italie qui se retrouveraient dans un courant assez nordique apportant de l'humidité surtout sur le Nord-Est de la France, un temps un peu plus lumineux ailleurs surtout sur le pourtour méditerranéen grâce au Mistral et à la Tramontane.
Dans cette configuration, la fraicheur pourrait être d'actualité.
Du 5 jusque vers le 9, l'activité solaire serait à la hausse tandis que le champ magnétique terrestre diminuerait : dans ce cas, les hautes pressions se décaleraient vers l'Europe centrale faisant revenir le flux de Sud.
La douceur serait alors d'actualité sur fond de temps sec sur la plupart des régions exceptée probablement le Nord-Est encore en proie aux nuages bas.

Du 10 jusque vers le 15, l'activité solaire diminuerait un peu et le champ magnétique terrestre serait plus intense.
L'anticyclone concernerait alors à la fois l'Ouest du Portugal ainsi que l'Europe centrale ; entre les deux, un système de basses pressions serait constamment alimenté en air chaud à l'Est et de l'air froid à l'Ouest.
En France, ainsi que sur l'Italie, la Suisse, l'Allemagne et le Bénélux, un courant de secteur Sud-Sud-Eest instable engendrerait d'assez fortes accumulations d'eau sur l'Ouest ainsi que le pourtour méditerranéen.
La douceur serait alors perceptible de part les températures minimales élevées pour la saison
.


2ème quinzaine

Du 16 jusque vers le 21, pas de changement a priori : il y aurait toujours ce temps instable sur l'ensemble des régions avec un ressenti plutot frais pour la saison.

Du 22 jusque vers le 30, le flux d'électrons augmenterait et le champ magnétique terrestre diminuerait en intensité.
Un blocage anticyclonique se ferait sur le centre de l'Europe apportant en continu de la douceur sur l'Est de la France, la Suisse, l'Italie, de l'humidité et de la fraicheur sur le Nord-Ouest de l'hexagone, Espagne et Portugal : globalement, la douceur serait très présente.
Dans tous les cas, il faudrait être amené à surveiller les grandes marées atteignant les coefficients 110 les derniers jours de ce mois
.


Flux dominant

Sur le Nord du pays :  Sud-Sud-Est.

Sur le Sud du pays : Sud-Sud-Est.


Bilan

Le coeur du printemps météo 2017 serait potentiellement doux voire localement chaud (anomalie thermique moyenne +0,5°C) mais avec un ressenti potentiellement plus frais sur le Nord-Ouest et le pourtour méditerranéen en marge des fortes précipitations (excédent +25% ?).
Cependant, l'ensoleillement serait proche de la normale 1981-2010 (+5%)
.


MAI 2017

Prévisions météo 2 mois

1ère quinzaine

Du 1er jusque vers le 15, tous les paramètres solaires atteindraient les bas fonds.
Cette situation favoriserait un anticyclone sur l'ensemble de la France surtout sur l'Est et le Sud.
Par conséquent, les journées ressembleraient à la suivante : après une matinée relativement fraiche, sous l'effet d'un bon ensoleillement, les températures grimperaient pour être assez douces pour la saison
.

2ème quinzaine

Du 16 jusque vers le 20, une petite faiblesse de l'anticyclone ?
Avec une légère hausse du flux d'électrons, une goutte froide pourrait provoquer une sorte de conflit de masses d'air : pour autant, avec une résistance des hautes pressions allemandes et autrichiennes, l'instabilité devrait concerner uniquement l'Ouest.
L'Est, en particulier vers l'ex Alsace, Lorraine et Franche Comté, se retrouverait sous une chaleur rendue étouffante par l'humidité élevée.
Même chose pour le Sud de la France, au plus proche de l'anticyclone.

Du 21 jusque vers le 31, à nouveau la barrière anticyclonique empêcherait toute incursion de perturbations sur le pays : seules les côtes de la Manche pourraient voir des nuages...côtiers et un semblant d'air frais ; au moment des grandes marées avec un coefficient culminant à 107, la houle longue y serait d'actualité.


Flux dominant

Sur le Nord du pays : Ouest à Sud-Ouest.

Sur le Sud du pays : Ouest à Sud-Ouest.


Bilan
La fin du printemps météorologique 2017 serait probablement plus calme avec la présence de l'anticyclone.
Les températures seraient globalement assez douces par rapport à la période 1981-2010 (anomalie +0,5°C).
Les précipitations pourraient accuser un déficit général (-30% en moyenne) sauf éventuellement sur le littoral de la Manche
.
Quant à l'ensoleillement, il afficherait un fort excédent dans le Sud (+20%), serait plus mesuré dans le Nord (+10%), déficitaire sur les côtes de la Manche (-5%).


Le printemps 2017 ne devrait pas du tout ressembler à celui de 2016 au niveau des précipitations (léger excédent ?) encore moins sur le plan des températures (douceur ?).
L'ensoleillement serait légèrement excédentaire (+10%).



JUIN 2017

Prévisions météo 3 mois

1ère quinzaine

Du 1er jusque vers le 7, le flux d'électrons serait relativement élevé alors que le champ magnétique terrestre le serait probablement tout autant ; une composante Sud-Ouest pourrait alors ramener de l'air doux voire localement chaud et instable principalement de l'Aquitaine à l'Alsace en passant par le Massif Central.
Sur le pourtour méditerranéen, le temps serait plus sec et plus chaud.
En revanche, vers le Nord-Ouest, au plus proche du coeur dépressionnaire, un ressenti frais serait plausible.

Du 8 jusque vers le 15, le flux d'électrons gagnerait en intensité et le champ magnétique terrestre atteindrait les bas fonds ; l'anticyclone situé sur l'Europe centrale prendrait de l'ampleur tout comme la dépression située au large de la France.

Une très forte advection d'air chaud et humide se profilerait ; dans une telle configuration, ce pourrait être la première et véritable vague de chaleur de l'été météo 2017 ; il pourrait aussi y avoir des orages d'une violence inouie : évidemment, seuls les modèles de prévisions météo à très court terme nous en diraient davantage à ce sujet.

2ème quinzaine

Du 16 jusque vers le 19, le temps chaud devrait persister à peine tempéré par d'éventuelles offensives orageuses ; d'un autre côté, dans des festivals comme celui du Hellfest, il fait toujours show !
Du 20 jusque vers le 25, à nouveau le champ magnétique terrestre grimperait et le flux d'électrons stable : les basses pressions britanniques s'imposeraient alors plus facilement et auraient tendance à déborder sur la Scandinavie ; les perturbations gagneraient alors l'ensemble de la France, le rafraichissement avec.
Du 26 jusque vers le 30, l'activité solaire reprendrait de la vigueur et le champ magnétique terrestre bas ; le flux rebasculerait au Sud faisant revenir les fortes chaleurs surtout sur l'Aquitaine par effet de foehn.


Flux dominant

Sur le Nord du pays : Sud.
Sur le Sud du pays :
Sud.


Bilan

Le début de l'été météo 2017 serait aussi mou qu'un poulpe au niveau du vent en dehors des grains !
En revanche, l'absence de flux conjuguée à une pression atmosphérique moyenne proche des 1015 hPa (plus ou moins 2 hPa) occasionnerait des nuages cumuliformes (à développement vertical) surtout sur les reliefs.
En cours d'après-midi, les averses séviraient y donnant un cumul moyen en eau assez excédentaire (+40%).
En plaine, les averses seraient très présentes surtout aux abords des reliefs donnant une accumulation d'eau globale probablement de 30% avec évidemment de fortes disparités.
Dans cette configuration, l'ensoleillement moyen (+10%) et l'anomalie de la température (+0,5°C) seraient dans le positif.



JUILLET 2017

Prévisions météo 4 mois

1ère quinzaine

Du 1er jusque vers le 15, l'activité solaire n'évoluerait pas véritablement : les premiers jours du mois seraient marqués par de nombreuses averses générées par un fort conflit de masses d'air et ce au moment des départs des grands congés d'été et de la fête nationale.

2ème quinzaine

Du 16 jusque vers le 31, les paramètres liés au soleil atteindraient les bas fonds ; cette configuration favoriserait l'émergence d'un anticyclone peu voire pas du tout mobile sur le Sud de la France : le Sud du pays au plus proche de l'anticyclone serait sous un temps estival.
Le Nord serait plus sous influence océanique ce qui aurait des répercussions sur la couverture nuageuse surtout près des côtes de la Manche ; attention donc aux éventuelles mauvaises surprises dans une telle configuration !

Flux dominant

Sur le Nord du pays : Ouest-Sud-Ouest.

Sur le Sud du pays : Ouest-Sud-Ouest.


Bilan

Le coeur de l'été météo 2017 serait nettement plus calme en apparence après un début de mois probablement très arrosé : très peu de vents hormis sur les côtes de la Manche.
D'où un déficit pluviométrique probablement important au Sud (-10 à -30%), une anomalie thermique moyenne légèrement positive (+0,25°C) et un ensoleillement quasi normal (+2,5%)
.



Météo de 5 à 7 mois

Tendance pour la fin de l'été 2017 (Aout) et le début de l'automne (Septembre et Octobre)

Tendance météo de 5 à 7 mois


AOUT 2017
Du 1er jusque vers le 12, l'activité solaire n'évoluerait pas véritablement.
Nous pourrions alors nous diriger vers une synoptique similaire à celle du mois précédent à une grande différence : l'anticyclone dominerait toute la France surtout la Scandinavie.
Un flux de Sud-Est assez dynamique provoquerait un véritable coup de chaud sur le pays !
Le ressenti pourrait être encore plus important si de l'humidité parvenait à s'infiltrer : dans un tel cas, le risque orageux grandirait en fin de journée voire en soirée principalement.

Du 13 jusque vers le 26, une légère hausse de l'activité solaire tendrait à abaisser la pression atmosphérique sur le pays : une composante Ouest arriverait sur un sol surchauffé engendrant des orages d'une violence inouie dans une telle configuration.
La fraicheur pourrait être remarquable sur la plupart des régions excepté probablement le pourtour méditerranéen.

Du 27 jusque vers le 31, à nouveau l'activité solaire atteindrait les bas fonds.
La conséquence serait un nouveau blocage anticyclonique sur le Sud et l'Est de la France apportant soleil et chaleur pour terminer la saison estivale.


Dans l'ensemble
La fin de l'été météorologique 2017 pourrait renfermer de nombreux coups de chauds que ce soit en début ou en fin de mois.
Côté températures, l'anomalie serait donc assez fortement positive a priori (+0,65°C) sur fond de cumuls en précipitations très aléatoires (-30% ?) alors que l'ensoleillement serait classique pour la période (+5%).

L'été 2017 serait globalement plus chaud que la normale de la période 1981-2010 avec une pluviométrie fortement contrastée car dépendant des grains et un ensoleillement plutot positif.


SEPTEMBRE 2017
Du 1er jusque vers le 10, les paramètres liés au soleil seraient orientés à la baisse se traduisant par un anticyclone intense dominant tout le pays ; les perturbations seraient rejetées parfois jusqu'au Nord des îles britanniques.
De quoi prolonger la saison estivale au-delà de la rentrée scolaire.

Du 11 jusque vers le 30, l'activité solaire reprendrait de l'ampleur et pourrait même atteindre des sommets.
Dans cette configuration, le système dépressionnaire du Royaume Uni gagnerait sensiblement en intensité.
Les perturbations actives toucheraient alors le Nord de la France, partiellement le Sud qui serait sous influence anticyclonique.

En gros
Le tout début de l'automne météo serait une sorte de prolongation de l'été : la chaleur serait au rendez-vous sur la plupart des régions sur fond d'ensoleillement quasi maximal.
Très rapidement, le système dépressionnaire britannique apporterait un assez fort excédent en eau (+10% en moyenne) mais une douceur relative (+0,5°C) et un ensoleillement plutot faible (-5%).


OCTOBRE 2017
L'activité solaire serait très élevé ce qui maintiendrait un système dépressionnaire sur le Royaume Uni avec un champ de pression moyen encore en baisse sur le Nord de la France.
Au final
Le coeur l'automne météo porterait bien son nom avec un défilé incessant de perturbations sur l'ensemble du pays sauf le pourtour méditerranéen protégé par le vent d'Ouest : d'où un cumul en eau moyen prévu très excédentaire (+30%).
Une telle synoptique favoriserait des coups de vent sur des marées dépassant de nouveau les 100 en première quinzaine.
Les températures moyennes seraient alors rendues douces (anomalie +0,5°C) de part la couverture nuageuse nocturne rendant les minimales très au dessus de la normale de la période 1981-2010.
Dans ces conditions, l'ensoleillement serait très faible (-15% en moyenne).





Copyright © Météolaflèche | Tous droits réservés -   Mentions légales et conditions d'utilisation du site -   Cyril DUPONT (pseudo CyrilD44 sur certains forums) -   Contact
"toute représentation ou reproduction,intégrale ou partielle,d'une ou plusieurs pages, cartes ou logos de ce site faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droit, est illicite" (article 122-5 du Code de la Propriété Intellectuelle) . Seules les copies ou reproductions strictement réservées à l'usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective sont autorisées .