Prévisions saisonnières pour la France et le reste de l'Europe

 



Previsions meteo 1 mois

MARS 2019


1ère quinzaine
Du 1er jusque vers le 10, les indices AO (Arctique), NAO (Atlantique Nord) ainsi que les modèles de prévisions à très long terme tendraient vers un courant océanique :un flux d'Ouest très dynamique provoquerait plusieurs épisodes neigeux sur les massifs, de fortes pluies en plaine surtout sur le Nord-Est où elles seraient bienfaitrices par rapport à la sécheresse !

Du 11 jusque vers le 15, pas de changements normalement : le temps resterait humide sur la plupart des régions sauf sur le Languedoc, le Roussillon, les Bouches du Rhone voire le Var protégés des intempéries par le Mistral et la Tramontane.


2ème quinzaine

Du 16 jusque vers le 25, une hausse du flux d'électrons tendrait à maintenir basse la pression atmosphérique sur l'Ouest alors que les grandes marées de coefficient 115 seraient d'actualité durant cette période.
Le risque de submersion marine serait significatif de part la houle longue qui pourrait parvenir jusqu'aux côtes de la Manche.
Côté temps, le flux d'Ouest serait plus doux en plaine mais apportant toujours autant de neige sur les massifs.

Du 26 jusque vers le 31, tous les paramètres solaires toucheraient le fond faisant revenir l'anticyclone par l'Ouest : le flux pourrait alors être nordique faisant revenir le froid sur fond d'humidité sur tout le pays !


Flux dominant

Sur le Nord du pays : Ouest à Nord-Ouest.

Sur le Sud du pays : Ouest à Nord-Ouest.


Bilan

Le début du printemps météo 2019 devrait être fortement contrasté avec un éventuel sursaut de l'hiver via de nombreuses averses provenant directement du Pôle Nord.
Dans ce cas, les précipitations seraient le plus souvent solides (grésil, grêle voire neige) en plaine sous un vent frigorifiant.
Seule une partie du pourtour méditerranéen serait épargnée par les précipitations au prix d'un Mistral et d'une Tramontane tempêtueux !
L'anomalie thermique pourrait alors être légèrement négative (-0,25°C) soit un peu plus élevé que celle du mois de Janvier !
Les précipitations seraient dans l'excédent (+15 à +30%) et l'ensoleillement contrasté suivant les régions.

AVRIL 2019

Prévisions météo 2 mois

1ère quinzaine

Du 1er jusque vers le 15, le flux d'électrons et le champ magnétique terrestre n'auraient rien de particulier : dans cette configuration, les hautes pressions seraient positionnées sur le pays dirigeants un temps sec et des températures relativement de saison.
Plus au Sud, une telle situation donnerait un Mistral et une Tramontane forts
!

2ème quinzaine

Du 16 jusque vers le 24, les paramètres solaires seraient aléatoires : dans ce cas, un marais barométrique aurait des chances de voir le jour.
Concrètement, les matinées seraient ensoleillées, les après-midis potentiellement marquées par des averses surtout sur les reliefs dans une masse d'air plutot douce !
Du 25 jusque vers le 30, la situation serait semblable à celle de la première quinzaine : l'anticyclone serait davantage présent sur le pays avec une potentielle baisse des températures.


Flux dominant

Sur le Nord du pays : Ouest-Nord-Ouest.

Sur le Sud du pays : Nord-Ouest.


Bilan

Le coeur du printemps météo 2019 serait plus conforme à ce que nous devrions avoir à cette période de l'année : des températures de saison (anomalie 0,0°C), des précipitations quasi absentes sauf sous averses (-30%) et un soleil présent (+10%).


MAI 2019

Prévisions météo 3 mois

1ère quinzaine

Du 1er jusque vers le 4, nous serions dans la continuité du mois précédent : douceur et humidité résiduelle (averses sur les reliefs essentiellement).

Du 6 jusque vers le 15, le flux d'électrons chuterait contrairement au champ magnétique terrestre qui prendrait de l'ampleur : dans cette configuration, l'anticyclone serait dominant sur une bonne partie de l'Europe en particulier sur le Royaume Uni.
Les basses pressions seraient rejetées sur la Scandinavie ainsi que sur la Mer Méditerranée.
D'où un flux de Nord-Est sur la France aboutissant à un air sec sur le Nord (sauf côtes de la Manche) et à un temps très humide au Sud.


2ème quinzaine


Du 16 jusque vers le 26, pas de changements a priori : la France resterait coupée en deux (Nord sec, Sud humide).

Du 27 jusque vers le 31, les paramètres liés au soleil seraient aléatoires laissant penser à un marais barométrique : par conséquent, les matinées seraient sèches, les après-midis voire les soirées humides surtout sur les reliefs (orages ?) dans une masse d'air redevenant de saison partout normalement.


Flux dominant

Sur le Nord du pays : Nord-Est.
Sur le Sud du pays :
Est.


Bilan

La fin du printemps météorologique 2019 se déroulerait dans la fraicheur surtout au Sud du pays (anomalie thermique globale -0,5°C) avec des fortes disparités sur les précipitations et l'ensoleillement.

Le printemps météo 2019 serait fortement contrasté thermiquement parlant avec une anomalie de température moyenne qui aurait du mal à être proche de la normale.
Les précipitations seraient très disparatres sur le pays alors que l'ensoleillement serait vraissemblablement assez bon !


JUIN 2019

Prévisions météo 4 mois

1ère quinzaine

Du 1er jusque vers le 15, tous les paramètres liés au soleil tendraient à toucher le fond : les hautes pressions pourraient alors dominer l'Europe avec une dorsale allant sur la France. La masse d'air serait alors le plus souvent sèche (sauf gouttes froides) et les températures chaudes pour la saison.

2ème quinzaine

Du 16 jusque vers le 30, le flux d'électrons augmenterait sensiblement alors que le champ magnétique terrestre serait au plus bas : les hautes pressions auraient une faiblesse par l'Ouest aussitôt exploitées par plusieurs dépressions.

Le flux de Sud généré provoquerait une forte hausse des températures sur fond d'humidité là aussi à la hausse : une telle situation donnerait une chaleur insoutenable notamment lors du Hellfest avant que les orages ne rafraichissent un peu l'atmosphère en fin de journée ou en soirée sur l'Ouest !

L'Est, au plus proche de l'anticyclone, resterait au sec.

Flux dominant

Sur le Nord du pays : Sud.

Sur le Sud du pays : Sud.


Bilan

La configuration favoriserait une accumulation d'eau rendue aléatoire sur l'Ouest de part la forte instabilité qui découlerait d'une chaleur intense globale (anomalie +1°C).

Plus à l'Est, le temps serait plus anticyclonique avec chaleur et surtout sécheresse.

L'ensoleillement serait alors excellent (+10 à +15%).


Météo de 5 à 7 mois

Tendance pour l'été 2019 (Juillet et Aout) et le début de l'automne

Tendance météo de 5 à 7 mois


JUILLET 2019
Du 1er jusque vers le 15, les hautes pressions devraient dominer tout le pays à la faveur de paramètres solaires prévus très bas : dans cette configuration, nous aurions un flux d'Ouest anticyclonique apportant un temps chaud et sec sur toute la France mais aussi le reste de l'Europe de l'Ouest.

Du 16 jusque vers le 31, une légère hausse du flux d'électrons abaisserait la pression atmosphérique sur l'Irlande et l'Angleterre.
Le flux d'Ouest prendrait alors des allures plus dépressionnaire sur le Nord de la France avec quelques averses et un air frais surtout sur les côtes de la Manche.
Le reste du pays garderait un temps estival.

Dans l'ensemble
Le coeur de l'été météo 2019 pourrait être plus mitigé thermiquement parlant par rapport au mois précédent sur les températures (anomalie +0,5°C).

L'ensoleillement verrait aussi une baisse (+5%) tout en restant correct alors que les précipitations se cantonneraient principalement au Nord de la Loire.

AOUT 2019
L'activité solaire devrait se faire de plus en plus basse ce qui favorise, en théorie, les étés chauds particulièrement au mois d'Aout ; ce pourrait être le cas cette année avec une récurrence anticyclonique.

En gros
La fin de l'été météorologique 2019 serait potentiellement très ensoleillée (+15% ?) et chaude (anomalie +1°C) ; ce serait probablement le meilleur mois de l'été.

Les précipitations, si elles sont présentes, ne devraient pas donner de cumuls significatifs.

L'été 2019 devrait être plus chaud que la normale de la période 1981-2010 avec un ensoleillement très bon et des précipitations très peu présentes.

SEPTEMBRE 2019
Statistiquement, après un été chaud, la chaleur a tendance à se poursuivre à la rentrée scolaire : ce pourrait être le cas cette année malgré la présence d'un système dépressionnaire plus proche de la France.

Au final
Le début de l'automne météo 2019 se traduirait par une poursuite de l'été (anomalie +1°C) mais avec un ensoleillement moins important sur le Nord surtout vers les côtes de la Manche.
Côté précipitations, elles devraient se faire toujours aussi rares.






Copyright © Météolaflèche | Tous droits réservés -   Mentions légales et conditions d'utilisation du site -   Cyril DUPONT (pseudo CyrilD44 sur certains forums) -   Contact
"toute représentation ou reproduction,intégrale ou partielle,d'une ou plusieurs pages, cartes ou logos de ce site faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droit, est illicite" (article 122-5 du Code de la Propriété Intellectuelle) . Seules les copies ou reproductions strictement réservées à l'usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective sont autorisées .